Les épreuves de trot

Le trot est une allure du cheval intermédiaire entre le pas et le galop, caractérisée par des battues également espacées, exécutées successivement par chaque bipède diagonal (source Larousse).

 Course de trot attelé

Le jockey appelé driver est assis sur un attelage, le sulky, qui est tracté par le cheval.

Comme toute course, le cheval doit atteindre le premier la ligne d’arrivée. Cependant, la course est au trot. Si le cheval se met au galop, il est disqualifié.

Il existe deux grands types de surfaces pour les courses au trot : les pistes en herbe et les pistes en sable ou assimilé.

Le départ peut se faire derrière l’autostart ou en faisant une volte.

  • L’autostart est une voiture avec une barrière à l’arrière portant les numéros des chevaux. Les chevaux sont placés sur deux lignes à l’arrière de la voiture. Au départ, l’autostart roule à vitesse réduite, et lorsque tous les chevaux sont en position et trottent derrière lui, il accélère pour les libérer.
  • Le départ volté est le départ le plus répandu dans le trot attelé français. Les concurrents se coordonnent sur une aire de départ perpendiculaire à la piste où ils n’ont pas de place attribuée. Suivant les ordres d’un starter, les chevaux prennent place sur toute la largeur de la piste et s’élancent.

Les épreuves de trot attelé du Groupe I les plus célèbres sont celles du Prix d’Amérique en France, de l’Elitloppet en Suède et de l’Hambletonian aux États-Unis.

 Le trot monté

Le jockey est assis directement sur le cheval sellé. Les départs se font à la volte.

Il y a deux façons de monter : la monte dite traditionnelle, et la monte en avant (le jockey se colle le plus près possible de la tête du cheval). L’épreuve phare du trot monté est le Prix de Cornulier.

Les épreuves de galop

Le galop est la plus rapide des allures naturelles du cheval.

Au galop, il existe 2 disciplines : le plat et l’obstacle.

  •  Le plat : les chevaux sont placés dans des stalles, des « boîtes » qui s’ouvrent automatiquement lorsque le départ est donné. La distance à parcourir par les chevaux varie de 900 à 4000 mètres, la distance classique est de 2400 mètres.
  •  L’obstacle : il s’agit d’une course avec des obstacles sur le parcours. Il existe trois types de courses d’obstacles : les haies, le steeple-chase et le cross-country.
    • Haies : Les obstacles sont des buissons de 1,10 mètre. La distance de course varie entre 3 000 et 5 000 mètres, mais la majorité des courses se court sur 3 500 à 3 900 mètres.
    • Steeple-chase : Les obstacles sont différents et plus complexes que les haies comme une butte, une fosse, une rivière. La distance de course est plus importante : en moyenne de 4 300 à 4 400 mètres à parcourir allant jusqu’à 5 800 mètres.
    • Cross-country : C’est une épreuve difficile puisque longue (5000 à plus de 7000 m) et dangereuse de par ses divers obstacles (fossés, eau, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *