La course est surveillée en direct sur un écran vidéo par 3 commissaires. Ils peuvent ainsi voir et revoir un élément qui pourrait leur poser problème.

Ils regardent par exemple le nombre de coups de cravache donné par le jockey. Il ne doit pas excéder 12 coups, voire 8 pour un cheval de 2 ans.

Lorsque le favori est battu et que beaucoup de personnes avaient parié dessus, ils regardent si le jockey a volontairement freiné son cheval. Si c’est le cas, il y a sanction.

Le juge à l’arrivée établit l’ordre d’arrivée des chevaux à l’aide de la photo d’arrivée.

Le juge au départ ou starter est chargé du respect du départ des courses par l’ensemble des chevaux.

S’il s’agit d’une course au trot, il y a un juge aux allures qui vérifie que chaque cheval reste au trot.

Le contrôle anti-dopage (urine et sang) est quant à lui géré par des vétérinaires agréés par la FNCF (Fédération Nationale des Courses Françaises). Les chevaux gagnants sont systématiquement contrôlés ainsi qu’un deuxième cheval pris au hasard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *